June 29, 2021

L’ANCA propose 7 recommandations pour traiter du racisme contre les Autochtones dans les soins de santé

L’ANCA est d’avis que, pour améliorer les résultats et aborder le racisme dans les soins de santé pour les Autochtones en milieu urbain, les recommandations suivantes doivent être mises en œuvre par tous les gouvernements, les hôpitaux et le système de soins de santé en général :

Nos recommandations

  1.  Mise en œuvre intégrale du Principe de Jordan. Les enfants autochtones sont admissibles sans égard à leur lieu de résidence et leur statut. Un Canada qui veut mieux reconstruire ne peut le faire sans investir d’une manière importante et prévisible auprès de l’enfance et la jeunesse autochtones.
  2. Financement des intervenants en matière du Principe de Jordan via les centres d’amitié et autres organismes autochtones en milieu urbain à l’échelle nationale. Ce financement permettrait de soutenir les familles et enfants autochtones dans l’accès à des soins de santé sécuritaires, tout en aidant les familles à naviguer l’environnement juridictionnel complexe lorsqu’elles recherchent des soins pour leurs enfants.
  3. Financement d’une formation pour connaître ses options légales afin de contrer la discrimination dans les soins de santé pour les centres d’amitié. Contrer la discrimination systémique comporte des défis mais le fait d’offrir une formation à l’intention des Autochtones en milieu urbain pour qu’ils connaissent leurs options légales face à la discrimination constitue un pas en avant.
  4. Mise en œuvre d’un réseau de lieux sécurisants (SafeSpaces Network) à l’échelle nationale. L’ANCA est bien positionnée pour faciliter le déploiement de cette plateforme afin d’atteindre la Autochtones directement. Il s’agit là d’une étape simple pour entamer le suivi et la cartographie des instances de racisme et de discrimination nous permettant d’élaborer des positions de principe afin d’aborder les enjeux. Le réseau de l’ANCA est bien établi et fiable, et en mesure d’effectuer ce travail.
  5. Mise en œuvre d’un programme national pour financer les navigateurs en matière de santé déployés dans des centres d’amitié et autres organismes autochtones en milieu urbain, constituant ainsi une mesure de réduction des méfaits tout en continuant le travail en vue d’un changement systémique.
  6. Développement d’un cadre national en matière de santé à l’intention des Autochtones en milieu urbain afin d’élaborer un continuum de services pour les Autochtones, et qui considère pleinement leurs intersectionnalités et lieux de résidence afin d’assurer que personne ne soit laissé pour compte.
  7. Diffusion immédiate d’un échéancier pour la mise en œuvre des 94 Appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada. Les Survivants des pensionnats indiens méritent une action immédiate au-delà des engagements budgétaires.

Ces recommandations sont tirées des rapports de suivi de l’ANCA à la suite des forums suivants que nous avons organisés :

L’ANCA sait que nous détenons seulement un morceau du casse-tête pour l’avancement de la réconciliation et pour contrer le racisme systémique dans les soins de santé. Nous sommes d’avis que les hôpitaux, les facultés de médecine, les gouvernements et le système de soins de santé dans son ensemble, doivent entamer des étapes concrètes et responsables vers des changements fondamentaux, tout en travaillant avec des Autochtones pour y arriver.

Les Appels à l’action de la Commission de vérité et de réconciliation du Canada établissent clairement que le Canada doit favoriser des espaces spécifiques pour les Autochtones au sein d’organismes non autochtones, en combinaison avec des cliniques et des services à l’intention des Autochtones au sein d’organismes autochtones. Sans la mise en œuvre intégrale des Appels à l’action, le Gouvernement du Canada continuera de déshonorer les vérités partagées par les Survivants des pensionnats indiens.

Nous appuyons le travail effectué présentement dans nos communautés et nous implorons les gouvernements provinciaux et fédéral d’examiner ce travail afin de reconnaître son efficacité, et fournir en retour un financement durable permettant à ces programmes de s’étendre à l'échelle nationale.