Ateliers précédant l’AGA de l’ANCA

Ateliers précédant l’AGA de l’ANCA
Le mardi 16 juillet 2019
Sandman Signature Lethbridge Lodge

Séances du matin : de 10 h à midi (2 heures)

Atelier à l’intention des participants pour la première fois
Salle : salle de bal Aspen/Birch (service de traduction offert)
Heure : De 10 h à 20 h
Présenté par : l’équipe des programmes de l’ANCA, (Jennifer Rankin, gestionnaire de programmes de l’ANCA, Cayce Stewart, adjointe aux programmes, Jaime Dube, agent de programme)

 La participation des membres à l’assemblée générale annuelle (AGA) fait partie intégrante du Mouvement des centres d’amitié. Les délégués avec droit de vote ont la responsabilité unique de donner des conseils à l’ANCA au sujet de ses opérations et de son orientation stratégique.  Cet atelier sera animé par les membres de l’équipe des programmes de l’ANCA et vis à donner aux participants un aperçu de l’ANCA et des procédures de l’AGA pour s’assurer que ceux qui y assistent sont à l’aise et participent pleinement.

Programmes urbains pour les peuples autochtones (PUPA)
Salle : Poplar IV (quatre)
Heure : De 10 h à 20 h
Présenté par : le ministère des Services aux Autochtones, (Annie Comtois, gestionnaire des PUPA, Direction générale de la politique et des programmes sociaux et Brian Nahwegezhic, analyste principal des programmes des PUPA)

Cet atelier offrira aux participants l’occasion de partager, avec des représentants du ministère des Services aux Autochtones, leurs réussites et leurs pratiques exemplaires en ce qui concerne le financement des PUPA et l’incidence de ces programmes sur les Autochtones vivant en milieu urbain et leurs collectivités. Ils auront également l’occasion de donner leur point de vue sur la pertinence et l’utilité des indicateurs de rendement des PUPA et les difficultés qui s’y rattachent.

Le point sur la recherche et les projets de l’ANCA
Salle : Poplar III (trois)
Heure : De 10 h à 20 h
Présenté par : L’équipe de l’ANCA (Shady Hafez,  conseillère en recherche, Carey Calder, gestionnaire, Partenariats et mobilisation des intervenants)

L’ANCA est heureuse de présenter les travaux de recherche connexes qui ont été effectués dans le cadre du projet Partenaires pour l’engagement et l’échange des connaissances (PEEC) avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Réseau de connaissances des Autochtones en milieu urbain (RCAU), en collaboration avec l’Université Trent.  Les participants auront l’occasion d’examiner le cadre de recherche et les outils de sélection élaborés par l’ANCA et de faire part de leurs commentaires à ce sujet. Cet atelier fera également le point sur les activités antérieures de RCAANC et sur les possibilités supplémentaires de mobilisation et de dialogue qui s’offrent aux centres d’amitié intéressés.

Dîner : de midi à 13 h 30
(Information non transmise) 

Séances en après-midi : de 13 h 30 à 16 h (2,5 heures)

Atelier sur la Stratégie emploi et compétences jeunesse modernisées  (ECJM)
Salle : Poplar IV (quatre)
Heure : de 13 h 30 à 14 h
Présenté par : Emploi et Développement social Canada (ESDC) (Virginia Gluska, analyste des politiques, Jeunesse et innovation en matière de compétences)

Cet atelier sera une discussion sur la Stratégie emploi et compétences jeunesse modernisées  (ECJM).  La nouvelle Stratégie prévoit une plus grande souplesse afin que les fournisseurs de services puissent mieux encadrer les jeunes qui font face à des obstacles à l’emploi. La discussion portera sur les moyens de mieux appuyer les jeunes des Premières Nations (inscrits et non inscrits), les jeunes Métis et les jeunes Inuits dans leurs cheminements vers le marché du travail, notamment sur les moyens d’aider les organisations au service de ces jeunes à assurer leur épanouissement.  De plus, deux autres programmes pour les jeunes du gouvernement du Canada seront abordés, soit Goal Getters, qui vise à accélérer l’intervention auprès des jeunes à risque afin d’encourager la réussite dans leurs études secondaires et leur transition vers les études postsecondaires, et le Programme de stages pratiques pour étudiants, qui appuie la création de possibilités d’apprentissage intégré au travail pour les étudiants de niveau postsecondaire afin d’apparier les compétences des diplômés avec les besoins en compétences des employeurs dans les industries en croissance.

Tirer parti du tourisme pour soutenir la programmation culturelle
Salle : Poplar III (trois)
Heure : de 11 h 30 à 13 h
Présenté par : les partenaires des centres d’amitié (Laura McGowan, agent de développement du tourisme autochtone, Alberta Economic Development, Trade & Tourism, Tarra Wright Many Chief, directrice générale, Indigenous Tourism and Indigenous Tourism Alberta,  Donna Webster, directrice générale, Lac La Biche Canadian Native Friendship Centre, Jeannette Hansen, directrice générale, Miywasin Friendship Centre, Medicine Hat)

La demande d’expériences autochtones authentiques sur le marché est en hausse au Canada, ce qui offre l’occasion de soutenir vos collectivités et de générer des recettes pour vos programmes culturels.  Cette séance permettra d’explorer un peu plus en profondeur les possibilités du tourisme et les ressources dont vous disposez pour aider votre centre d’amitié à se mettre sur pied. Le Lac La Biche Canadian Native Friendship Centre et le Miywasin Friendship Centre communiqueront directement avec vous pour vous expliquer comment et pourquoi ils envisagent de miser sur le tourisme pour soutenir leurs jeunes et leurs programmes culturels.

Pourquoi la voix des Autochtones vivant en milieu urbain est importante : un survol du projet de loi S-3
Salle : Poplar II (deux)
Heure : de 13 H 30 h 30 à 14 h
Présenté par : l’équipe de l’ANCA (Carey Calder, gestionnaire, Partenariats et mobilisation des intervenants, Jordan Wapass, coordonnateur adjoint)

Cet atelier donnera aux participants un aperçu du processus de collaboration sur l’inscription des Indiens, l’appartenance à une bande et la citoyenneté (projet de loi S-3) de Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada (RCAANC) et mettra l’accent sur les sections du Rapport de juin 2019 au Parlement qui traitent du processus. En plus d’avoir un aperçu du processus, les participants auront l’occasion de faire part de leurs commentaires sur le projet de loi S-3 et de discuter de la mesure dans laquelle le Mouvement des centres d’amitié maintiendra son rôle important afin de faire en sorte que la voix des Autochtones vivant en milieu urbain se fasse entendre à l’avenir.

Tirer parti des fonds de subvention pour les centres d’amitié
Salle : Salle de bal Aspen/Birch (service de traduction offert)
Heure : de 13 h 30 à 14 h
Présenté par : Partenaires philanthropes (Keetha Mercier, gestionnaire de programmes – Initiatives communautaires, Fondation canadienne des femmes, Kris Archie, directrice générale, Cercle sur la philanthropie et les peuples autochtones au Canada, Tim Fox, directeur, Relations autochtones, fondation de Calgary)

Joignez-vous à cette discussion passionnée avec des représentants de fondations de bienfaisance qui font part du cheminement et de l’engagement de ces organisations philanthropiques envers la réconciliation dans le but de travailler avec les organisations et la communauté autochtones et d’établir avec elles des relations positives. Les présentateurs donneront des exemples de partenariats fructueux et offriront des idées et de l’expertise visant à guider la rédaction de propositions, le processus d’attribution de subventions et l’établissement de relations.

De 18 h à 20 h
Cérémonies d’ouverture de l’assemblée générale annuelle de l’ANCA
Salle : salle de bal Aspen/Birch

Recent Posts

Initiatives en Cours